Règles générales d’inter-opérabilité Le format ouvert ODF en Europe

, par Stéphane G.

Danemark, France, Belgique. Trois pays qui se décident pour le format ouvert ODF admis par l’ISO début mai 2006.

Vous connaissez, tous, les formats de la suite bureautique Microsoft Office pour échanger des documents dans les entreprises :

  • .doc pour le traitement de texte Microsoft Word,
  • .xls pour le tableur Microsoft Excel,
  • .ppt pour le diaporama Microsoft PowerPoint .

Depuis quelques années déjà, une alternative à Microsoft Office existe, qui plus est, GRATUITE : OpenOffice.org qui regroupe un traitement de texte, un tableur, un diaporama et bien d’autres outils.
StarOffice est ce même logiciel adapté pour une utilisation commerciale dans les entreprises.

OpenOffice.org a été la base de travail pour définir des formats de documents ouverts (ODF), formats qui sont reconnus, depuis mai 2006, par l’ISO.

Nombre d’administrations ont remplacé toute leur bureautique Microsoft par OpenOffice.org, permettant d’éviter le coût de mise à jour des licences Microsoft.
De plus en plus d’entreprises franchissent le pas, réalisant que Microsoft Office n’était pas si adapté que ça à leurs besoins, et reconnaissant que la suite OpenOffice.org est tout aussi productive, sans les coûts d’acquisition.


Aujourd’hui, ce sont toutes les administrations européennes qui s’accordent sur l’utilisation du format de documents ouverts ODF.

La France ouvre la voie en indiquant, dans son Référentiel Général d’Interopérabilité, quelques règles à suivre concernant les documents de bureautique (traitement de texte, tableur et présentation) en insistant bien avec les majuscules :

  • « il est RECOMMANDÉ d’utiliser le format Open Document pour les échanges de documents bureautiques »,
  • « il est OBLIGATOIRE d’accepter tout document au format Open Document pour les échanges de documents »,
  • « il est INTERDIT de faire une migration depuis le format bureautique couramment utilisé par une organisation vers un format autre que le format ouvert Open Document ».

Pour ne pas être en retard, ayez dès maintenant le bon réflexe en ne diffusant plus vos documents au format Word (.doc).